Prévoyance professionnelle

En tant que chef d’entreprise, artisan, commerçant ou salarié, il est nécessaire de penser à la souscription d’une prévoyance en complément de la mutuelle santé.

Prévoyance professionnelle

Anticiper les aléas de la vie pour ne pas vous retrouver face au mur, et ainsi vous protéger vous et votre famille de conséquences financières !
Pour cela, nous vous proposons un large panel de garanties en cas de décès, perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), incapacité temporaire totale de travail ou d’invalidité permanente totale ou partielle. 

En souscrivant à l’option incapacité temporaire de travail ou d’invalidité permanente, celle-ci vous permettra en cas d’accident ou maladie de surmonter la diminution brutale de vos revenus, en vous versant ce que l’on appel les IJ (indemnités journalières) et/ou une rente d’invalidité. Elles sont versées à l’expiration du délai de franchise choisi lors de votre adhésion.

En cas de mi-temps thérapeutique, percevez 50% du montant de vos IJ durant 6 mois pour un même accident ou maladie.

Si vous êtes hospitalisé et que votre arrêt de travail est > à 3 jours (fonctionne également en chirurgie ambulatoire), vous avez possibilité d’être indemnisé dès le 1er jour d’hospitalisation.

En cas d’invalidité permanente partielle ou totale, accédez à la rente invalidité qui sera déterminée en fonction des spécificités de votre profession, l’avantage étant que le montant ne sera pas diminué si vos capacités vous permettent d’exercer une autre profession.

En cas de décès :

  • La garantie « capital décès » permet aux bénéficiaires que vous aurez désignés de percevoir le versement du capital garanti, ce qui lui permettra de subvenir aux frais
  • La garantie « rente viagère » permet aux bénéficiaires désignés de percevoir un complément de revenu régulier tout au long de sa vie.
  • La garantie « rente de conjoint » permet à votre conjoint de percevoir des revenus trimestriels, tout au long de sa vie.
  • La garantie « rente éducation » permet à vos enfants de percevoir une rente jusqu’à leurs 18 ans voir 28 ans, s’ils poursuivent leurs études.